Une présentation en 3 étapes pour débuter dans le Facile à lire.

Le facile à lire : c'est quoi ?

La lecture n'est pas un acte facile pour tous. Les personnes en difficulté de lecture le sont pour diverses raisons : problèmes dans la technique de lecture, manque de pratique, mauvaise assimilation à la suite d'échecs scolaires, handicap physique ou moteur, situation de grande précarité, d'illettrisme ? Difficultés liées à l’âge... Il est donc important de proposer des chemins de lecture différents en bibliothèque.

Vous souhaitez vous lancer dans le « Facile à lire » ? Voici les 3 étapes incontournables.

FAL

 1e étape : identifier un livre facile à lire

Un livre facile à lire s'identifie par des critères précis et objectifs en rapport avec :

  • sa forme : un texte court, une police assez grande sans empâtements, des chapitres courts, une mise en page aérée avec de nombreux paragraphes, des phrases courtes avec un vocabulaire simple, des illustrations.
  • son contenu : un récit de qualité, simple mais pas simpliste, au sujet valorisant où l'on peut se retrouver, se reconnaître, sans a priori sur le thème abordé à partir du moment où cela répond aux centres d'intérêt des personnes concernées.

Catégories des livres faciles à lire : romans, contes, albums, BD, biographies, histoires vécues, récits de vie, roman-photos, livres d'art, d'artiste, de poésie, beaux livres, documentaires et revues accessibles à tous...

Gardez en tête que le public cible est un public adulte : les livres proposés ne doivent pas être infantilisants.

 

 2e étape : créer un espace pour le facile à lire

C'est un espace attrayant, ouvert à tous, bien visible dès l'entrée dans la bibliothèque. Ces espaces très visibles, colorés et attractifs, ou "Easy to read squares", existent depuis longtemps dans les bibliothèques des pays nordiques (Suède, Pays-Bas, Canada...). Le public a l'habitude de les utiliser et les documents y sont présentés de face comme en librairie (plus faciles à visualiser et à choisir) : livres, livres audio, magazines, DVD... Disposer un minimum de 50 livres dans le fonds « Facile à lire ». La collection peut provenir du fond courant de la bibliothèque et doit être renouvelée régulièrement. Prévoyez un espace transportable si possible, pour qu’il puisse sortir de la bibliothèque si besoin.

Quelques exemples de fonds FAL (cliquez sur la miniature pour visualiser l'image) :

 120210203 prixFAL21 mediathequeSE reda mediatheque landerneau presentoir dedie livres faciles 0 730 486espacefacilealiremediathequeuzeslecture 3 800x600facile lire bib dfe8d007 7e5e 4d25 aaec 283cfbeef8ecfal rieux 2019falIMG 0152
photo meuble faltotem falunnamedmeuble FAL Redon

3e étape : proposer des médiations pour les publics cibles

La démarche autour du « Facile à lire » s'accompagne de médiations et de mise en place de partenariats locaux avec des associations d'insertion, d'aide sociale, de lutte contre l'illettrisme, des organismes de formation aux savoirs de base, des travailleurs sociaux, des chantiers d'insertion, des maisons de quartier...

Créer des contacts avec ces partenaires, accueillir sur place, organiser un temps de lecture à voix haute, proposer des moments conviviaux, des soirées jeux de société, conseiller des livres plus faciles à lire, tout cela se fait dans la durée.

 

Et ensuite ?

Un logo national est disponible : il est destiné à être utilisé sur les supports de communication et à identifier les espaces de lectures « Facile à lire » au sein des bibliothèques et des lieux de médiation. Pour obtenir ce logo : https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Livre-et-lecture/Bibliotheques/Facile-a-lire